Comprendre le développement global de l’enfant | My Univers
Le développement global de l’enfant

Le développement global de l’enfant

de lecture

Nous verrons les différentes dimensions du développement global de l’enfant et comment chacune d’elle est soutenue par le milieu éducatif de garde.

La dimension affective

La sécurité affective joue un rôle déterminant chez l’enfant. Tout comme l’adulte, il est vital que l’enfant se sente en sécurité pour se développer. Afin de bien soutenir le développement de la dimension affective, il est essentiel que les parents établissent un lien de confiance avec l’enfant.

Considérant que son environnement est sécuritaire et qu’il peut compter sur l’adulte. L’enfant explore, apprend à se faire confiance et acquiert une bonne estime de lui. Bienveillant, l’adulte doit lui permettre de développer sa capacité d’exprimer et contrôler ses émotions en le guidant vers des manières efficaces et constructives.

A travers les différentes situations l’adulte doit apporter un point de vue positif, ce qui aide l’enfant à développer sa capacité à gérer les changements.

Dimension physique et motrice

Afin de bien soutenir le développement de la dimension physique et motrice les parents doivent d’abord amener l’enfant à vivre des expériences sensorielles : voir, sentir, toucher, entendre et goûter permettent l’émergence de différentes habilité motrice qu’il acquière au cours de la petite enfance.

L’environnement physique et humain dans lequel les parents vont faire vivre l’enfant doit le faire évoluer dans :

  • Sa mobilité
  • Sa motricité globale
  • Sa motricité fine
  • L’établissement progressif d’une préférence manuelle
  • Une conscience corporelle, préalablement requise pour s’engager dans des sports

L’adulte soutient l’enfant pour que celui-ci apporte une bonne réponse motrice, comportemental et attentionnel lorsqu’il doit traiter les différents stimuli de son environnement et de son corps.

Dimension sociale et morale

Dans le milieu de garde où les défis engendrés par la vie de groupe sont nombreux l’enfant a besoin d’être guidé par l’adulte pour apprendre à entretenir des relations souples et harmonieuses avec ses pairs. Le fait de rassembler des enfants ne suffit pas à assurer leur socialisation.

Le rôle de l’adulte est d’amener l’enfant sur ce qu’il ressent et l’aider à prendre sa place tout en tenant compte des autres. Soutenir le développement social de l’enfant, c’est lui apprendre à : coopérer, partager, à servir de modèle et à résoudre ses conflits de façon pacifique.

Pour sa part, la dimension morale de l’enfant est intimement liée aux dimensions cognitives, affectives et sociales. Il estime généralement qu’une action est bonne ou mauvaise selon les conséquences positives ou négatives qu’elle entraîne pour lui.

Il apprend peu à peu à tenir compte du point de vu des autres avant d’agir, mais ce n’est qu’à 6 ou 7 ans qu’il commence à distinguer ce qui est bien ou mal.

Dimension cognitive

Les variables qui influencent le développement cognitif de l’enfant sont les niveaux de maturité de son système nerveux directement lié au développement de ses sens ainsi que les interactions qu’il a avec les personnes et les objets de son environnement.

Pour soutenir le développement cognitif, les parents doivent offrir du matériel et des défis correspondent au niveau du développement de l’enfant. Pendant qu’il joue l’enfant : expérimente, créer et raffine ses habiletés de raisonnement.

L’adulte peut questionner l’enfant sur ses réalisations et découvertes ce qui l’aide à progresser dans sa compréhension du monde et ainsi élaborer des stratégies pour résoudre les problèmes qu’il rencontre.

Dans le milieu de garde le développement des habiletés langagières et de la représentation symbolique sont grandement stimulées.

Permettant à l’enfant de comprendre qu’un son est associé à un objet les multiples interactions verbales auquel il est convié dans la vie de groupe lui permettent d’évoluer tant sur le plan de la compréhension que l’expression verbale.

Il faut que les parents proposent différents jeux à l’enfant où il joue avec les mots. Par exemple, les comptines l’aident à atteindre une conscience phonologique, la lecture d’une histoire ainsi qu’un bricolage en lien avec celle-ci l’éveille au monde de la lecture et de l’écriture tandis qu’assister à un spectacle l’éveil à la culture, une autre forme d’expression corporelle et artistique.

Quoi que le développement global de l’enfant soit établi sur un ordre relativement prévisible, il arrive que le processus soit accéléré, ralenti et parfois même irrégulier. Certaines situations difficiles, importante ou nouvelles peuvent même engendrer des régressions.


Recevez nos articles dans votre boite email.